lettre Al hareth

Publié le par Maryam

*

La lettre à Al Hareth Ben Abi Chamr

 

 

Le Prophète envoya une lettre à Al Hareth Ben Abi Chamr, préfet de Damas et représentant d’Héraclius à Ghota, par l’intermédiaire de Chouja’ Ben Wahb. La Lettre était rédigée ainsi :  

 

« Au nom de Dieu, Celui qui fait miséricorde, le Miséricordieux.

 

 De Mohammed, le Prophète, à Al Hareth Ben Abi Chamr.

 

Je salut les croyants et tous ceux qui suivent le droit chemin. Je t’appelle à croire en un Dieu unique et à ne pas Lui attribuer de rivaux. C’est à cette condition que tu conserveras ta puissance. 

 

Quand il lut la lettre, Al Hareth s‘en débarrassa. Au comble de l’indignation, il s’écria : Celui qui oserait m’arracher le pouvoir n’est pas encore né. » Il prépara son armée à livrer bataille aux musulmans et dit à Chouja’ d’en avertir son maître.


Puis il envoya un émissaire à l’empereur de Byzance pour lui demander la permission d’attaquer les musulmans. Dihia n’avait pas encore quitté le palais d’héraclius. Ce dernier lui envoya son refus et lui ordonna de se préparer à le recevoir à llia qu’il comptait visiter après sa victoire sur les perses. A la lecture de la dépêche de son empereur, Al-Hareth Ben Abi Chamr changea d’attitude et ne renvoya Chouja’Ben Wahb qu’après l’avoir comblés de cadeaux.

 


 

 

   

 
   

 


Publié dans Lettres du Prophète

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article